Reyrieux Les Bains

En 1860, sous Napoléon III, le meunier Perret, conseillé par le docteur Baron, médecin à Trévoux, décide d’établir un établissement thermale sur Reyrieux. Cet établissement se caractérisait par des eaux ferrugineuses hydrosulfurées, identiques à celle de Charbonnières.

L’Hôtel des Eaux

C’est ainsi que naît « REYRIEUX LES BAINS » dont la prospérité ne dura que vingt ans, dépassée ensuite par Charbonnières et son casino (bien que les bains de Charbonnières soient fermés, le débit d’eau étant insuffisant).

L’entrée de la Source

Malgré un débit de l’eau restreint l’Ingénieur autorisa l’ouverture de l’établissement thermale, sous la condition « que l‘analyse pratiquée sur l’eau laisse espérer que celle-çi ait une certaine efficacité ».

L’établissement ouvre en 1861. Son autorisation lui fut retiré en 1936 en raison du manque d’eau. Les travaux de modernisation de la route départementale D4 (qui date de 1881) à porté le coup de grâce à la source