Les chateaux de Reyrieux

Le Château Escoffier

Chateau escoffier

Il fut construit entre la fin du XVI siècle et le début du XVII. Deux étages surmontaient le rez-de-chaussée.

C’était la résidence d’été de la Duchesse de Montpenssier, cousine du Roi Soleil et Souveraine de la Principauté des Dombes.

La famille Cadet de Montezan en resta propriétaire jusqu’à 1789.

En 1820 Monsieur Piegay en fit l’acquisition. Il fit dessiner le parc par les élèves de l’Ecole « Le Notre » à Versailles. Il fit également ajouter en 1860 le troisième étage et deux tours à l’arrière.

En 1905 Louis Escoffier le racheta. Le Prince de Galles y séjourna en 1912. Edouard Herriot y fut souvent invité.

En 1987, Pierre Escoffier vendit le château en viager à l’Ecole TSUJI qui désirait implanter un centre de perfectionnement en cuisine française pour des étudiants Japonais.

Le Château des Brosses

Chateau des brosses

La maison de Brosses bâtie sur un fief élevé en 1740 par le duc du Maine en faveur de Jérôme Duplessis, maître des requêtes au Parlement de Trévoux, Démolie vers 1867 (un document d’archivé photographique). I! sub­siste surtout la ferme dépendante, transformée mais qui a conservé quelques fenêtres géminée’;.

Il ne reste que des ruines de l’élé­gant pavillon du Cret, sur le coteau dominant Clairval. II remontait apparemment au XVII e siècle. On peut déplorer aujourd’hui l’effondrement de sa toiture de tuiles écailles foncées avec en clair la figu­ration du Saint-Sacrement, On y remarque trois soleils en graffiti

 Le Château de Reyrieux

Chateau reyrieux

Appelé autrefois Robillon, bâti probablement vers 1672 par les Cachet de Garnerans et Montézan sur un fief de Balmont appartenant à cette famille. Il se tint notamment dans ce château les conseils et la Haute cour de justice de Dombes.

Il fut modifié au siècle dernier, surtout pour l’aspect extérieur. Les intérieurs subsistent en partie, les chambres ont conservé des chemi­nées et leurs plafonds à caissons de bois.