Histoire de la Dombes

L’origine du mot « Dombes » n’est pas véritablement connu. Les historiens s’accordent pour lui donner des origines celtique.

A l’époque Gauloise, c’est une marche frontaliére entre les AMBARRES (habitants de la vallée de l’Ain) et les SEGUSIAVES (habitants du confluent Lyonnais).

L’an 58 avant JC voit le passage désastreux de la migration des Helvétes.

Jules César et ses légions taillèrent en pièces les Helvétes qui projetaient de traverser la Gaule.

Dombes_clip_image001Le libérateur devint le maître : ce fut le début de la colonisation Romaine.

Les Huns traversèrent la Dombes en 451 et ravagèrent Meximieux.

huns_gd

A la fin du Vème siécle, le pays passe sous la domination des BURGONDES, peuple germanique des bords de l’Oder. Reyrieux devient apparemment la propriété de la famille royale de GONDEBAUD (Gunt-Bald, «le guerrier audacieux») qui réside à Lyon et à Ambérieux en Dombes.

Aprés la victoire des fils de Clovis en 534, le pouvoir passe aux Rois Francs.

Le Pays eut à subir durant deux siècles les incursions des Sarrazins établis dans le midi de la France. Reyrieux dispose alors d’un refuge hérité de l’époque romaine.

On note également le passage des Hongrois, qui ne manquent pas de piller la région.

Avec la féodalité apparaissent les Seigneurs de Reyrieux.

Le nom cité au VIIéme siécle est « PAGUS DUMBENSIS ».

Au traité de Verdun, en 843, après le partage du bien de Louis le Débonnaire, fils de Charlemagne, l’éloignement du pouvoir vit le début des seigneuries et souverainetés indépendantes.

C’est l’origine des Comtés de Savoie, de Provence, des seigneuries de Baugé et de Villars. Ces derniers construisirent le Château-fort de Trévoux. Chateau_de_trevoux_2